Initialement destinée à être un produit Plymouth, la maison mère Chrysler récupère ce modèle original PT pour le commercialiser sous son nom puisqu'elle avait annoncée quelques mois plus tôt la mort programmée de sa marque milieu de gamme. Il faut dire que régulièrement le nom de Plymouth créé par Chrysler en 1928 pour élargir sa gamme (un peu comme DS chez nous qui a été un modèle avant de devenir une marque) était sur la sellette faute d'image. Si Chrysler chasse depuis longtemps sur le créneau du confort et du luxe, Dodge s'occupe des produits plus sportifs(la Viper et son V10 de poids lourd est la plus connue) quant à Plymouth, la marque n'a pas réellement trouvée sa place sur le territoire us étant même indisponible chez nous. Chrysler est plus diffusée partout dans le monde y compris en Europe où ce nouveau modèle va tenter de faire oublier le succès très mitigé de la Néon (vue dans un de mes précédents billet). Ce produit atypique c'est donc le PT Cruiser pour "Personal Transport" en lieu et place du "Plymouth Truck" prévu à l'origine. 

Issu du concept car Plymouth Pronto Cruiser de 1997, la marque américaine s'attaque donc à nos marchés avec un produit qui s'adresse non pas à un créneau précis mais à 3 créneaux distincts. D'ailleurs c'est en temps que "bousculeur de segment" que Chrysler présente son PT à la presse internationale en 2000. En fait c'est sa taille (4.29m), sa forme et son volume intérieur qui lui permettent d'être présent sur le créneau des berlines, mais aussi des breaks ainsi que celui des monospaces compacts. Grace à sa bouille néo-rétro même les produits dits de "niche" telle la VW New Beetle, le Toyota Fun Cruiser (qui deviendra Rav 4) ou encore le Honda HR-V Joy Machine sont visés. Chrysler ratisse large.  

La PT Cruiser c'est donc avant tout un look extérieur très personnel et qui a séduit bon nombre de propriétaires et qui séduit encore aujourd'hui sur le marché de l'occasion. Elle reprend d'ailleurs la forme générale du Pronto Cruiser alors que lui était un coupé découvrable (photos ci-dessous). Si la grosse calandre du PT Cruiser possède bien l'emprunte  "maison", le galbe des ailes ainsi que son hayon lui donnent un côté sympathique à forte personnalité. Ce style néo rétro séduit immédiatement dans les années 90 au même titre que la VW New Beetle. Intérieurement l'ambiance reprend les idées du concept Pronto et est typiquement américaine à la fois agréable et chaleureuse. Les tons bicolores et la partie haute du tableau de bord teinte carrosserie (entourage des compteurs et coffrage de l'airbag passager) aident d'ailleurs à créer cette atmosphère. La forme des sièges, la prise 12v, les range canettes, l'emplacement pour de la monnaie ou encore le cendrier nomade (repris depuis par nombre de constructeurs) ne laissent planer aucun doutes sur les origines. A son volant la vision tient plus d'un concept car qu'une voiture ordinaire de série car on est là loin des ambiances classiques du reste de la production concurrente. Néanmoins si le volant Chrysler et le pommeau de vitesse font illusion, la forme des sièges, la qualité et l'assemblage des matériaux utilisés trahissent l'origine un peu cheap de cette voiture construite, comme la New Beetle, au Mexique. En effet les sièges sont mouds, leur maintien latéral quasi inexistant, quant aux plastiques ils sont durs et se rayent facilement. Chrysler ne peut masquer les origines Plymouth du modèle étudié milieu de gamme et non haut de gamme. L'intérieur optionnel en cuir ne pouvait d'ailleurs pas cacher les imperfections de conception.

Mécaniquement, le PT Cruiser est lancé en 2000 chez nous avec le moteur essence 2.0 litres de 140cv de la feu Neon. Son couple haut perché peinent à relancer les 1450kg de l'engin. C'est donc la boîte de vitesse qui doit non sans mal assurer pour tenter de sauver l'honneur. La PT Cruiser se conduit donc en souplesse et la conduite sportive n'est pas vraiment sa tasse de thé ! D'ailleurs ce moteur relativement discret et silencieux en conduite souple se rappelait vite aux bons souvenirs de ceux qui avaient le pieds lourd avec une consommation qui passait alors de 10 à 14 litres/100kms. Bon nombres d'utilisateurs avaient une moyenne de 12 litres avec cette version sans réel tonus.

Mais dès sa présentation d'autres moteurs sont envisagés sur le PT Cruiser : un 1.6 essence de 115cv que l'on verra chez nous sous le capot des premières Mini ainsi que l'incontournable bloc diesel 2.2 d'origine Mercedes passage obligé depuis l'union avec Daimler Chrysler toute fraiche et face à un marché Européen "dieselisé". La subtilité ne vous aura pas échappée : d'une cylindrée de 2143cc, ce moteur est annoncé fort logiquement en 2.1 litres sous les capots Mercedes et fait diversion sous celui du Chrysler avec une annonce de 2.2 litres ! Pourtant c'est bien le même moteur...

Finalement nous ne verrons chez nous, en France que la version 2.0 litres essence de 140cv et ce jusqu'en Septembre 2004. La version 1.6 n'a pas été importée alors qu'elle était disponible par exemple en Belgique ou en Allemagne. Si ce moteur 1.6 était raisonnable voir performant sous le capot de la Mini Cooper, c'était une toute autre histoire sous celui du PT Cruiser qui possedait pour le coût avec ce moteur une surcharge pondérale lui donnant des performances moindres que la version 2.0 litres pour des consommations à peine inférieures. A noter que l'adaptation de la version suralimentée du 1.6 (disponible sous le capot de la Mini Cooper S) ne sera jamais envisageéeChrysler lui a préféré une cylindrée plus importante issu du bloc maison 2.0 litres pour le passer à 2.4 litres. C'est ainsi qu'apparait dès 09/2003 le très tonique 2.4 Turbo de 223cv. Autant dire que le PT Cruiser est méconnaissable. Même si les consommations sont (très) importantes, les performances sont là !

Le diesel Mercedes est lancé pour sa part dès mars 2002 avec 121cv. C'est par lui que les performances commerciales arrivent logiquement chez nous permettant au PT Cruiser d'avoir un look fun, des performances et surtout des relances meilleures que le 2.0 litres essence tout en ayant un budget carburant acceptable (même s'il reste au dessus de celui de la concurrence). Le PT devient enfin un véhicule plaisir envisageable au quotidien et plus uniquement le week-end ! Il passera même en Novembre 2005 à 150cv grâce à l'apport d'un turbo à géométrie variable. Pour ce qui est du 2.0 litres essence de 140cv, il sera modifié avec une cylindrée accrue en septembre 2004 avec le 2.4 litres en version atmosphérique pour une puissance de 143cv. Aux performances assez similaires, il ne sera que peut diffusé chez nous, la version diesel représentant au bas mot 85% des volumes du PT ! Deux phases seront produites : la première mouture de 2000 à 2005 et la phase 2 au bouclier plus enveloppant et aux optiques avant redescinées à partir de décembre 2005. Une version cabriolet sera commercialisée à partir d'avril 2004. Uniquement disponible avec le 2.4 Turbo de 223cv, elle sera rejointe dès septembre de la même année par le 2.4 atmosphérique en boite manuelle 5 vitesses ou automatique à 4 rapports. Son toit en toile et son arceau de sécurité sont vraiment dans l'esprit du modèle et plaisent sur un marché du cabriolet pourtant dominé alors par les toits rétractables

Seul le moteur diesel de 150cv continuera chez nous à être commercialisé sous le capot du PT Cruiser jusqu'en 2012 sous forme de séries spéciales. Les volumes de vente s'effrittent logiquement après ces longues années, le PT Cruiser devenant techniquement dépassé et l'effet de mode estompé. Les principales séries en France que vous avez sans doute croisées sont la  "GPS" (version anecdotique de 2005) mais surtout  les "Olympia" de 2006 et 2007 (de la salle parisienne du même nom) ainsi que la "Route 66" une série noire (chez nous) avec des jantes de 17'' et des étriers de freins jaunes en 2006. Suivront les séries "Juke Box" et "Signature Series" en 2008 puis l'ultime série "20 ème Anniversaire " en 2009 limitée à 100 exemplaires. Proche de chez nous, la série "Emotion One" était destinée à l'Allemagne en 2002 et la "Gran Turismo 4" disponible en 2004 en Belgique et livrée avec une PS2 et Gran Turismo 3 ! Cherchez l'erreur....

1 350 000 exemplaires seront au final produits et diffusés à travers le monde. Il n'est donc pas rare d'en croiser au quotidien.

Valeur de transaction à faibles kilométrages : 1.6 i 3500€ / 2.0 i 4000€ / 2.4 i 4500€ / 2.4 Turbo 6000€ / 2.2CRD 6500

Le concept d'origine Plymouth le Pronto :

photos_07DC433A-F2AA-4845-A88B-52630DD81B69

Plymouth-Pronto_Cruiser_mp74_pic_24804

Le PT Cruiser en Phase 2 :

Chrysler_PT-Cruiser_2

 

La version Phase 1 :

Chrysler_PT_Cruiser_front_20071211

 

La cabriolet :

1024x768-Chrysler-PT-Cruiser-Cnv-02

Chrysler_PT_Cruiser_Convertible_rear_20080517*

Chrysler_PT_Cruiser_wallpapers_Convertible

 

La planche de bord :

chrysler_pt_cruiser_002

 

Celle du concept Pronto :

plymouth_pronto3

chrysler-pt-cruiser-turbo-04

Pt_cruiser_rsv_0137101-6

 

photos internet