Il y a des constructeurs que l'on a du mal à imaginer sur certains créneaux automobiles. C'est le cas de nos jours par exemple de MAN constructeur de poids lourds bien connu qui possède depuis quelques mois dans sa gamme un simple utilitaire fourgon de moins de 3.5 tonnes cousin du Volkswagen Crafter version 2017.

Fiat c'est un peu pareil. Constructeur de voitures populaires, on a du mal à l'imaginer aujourd'hui comme un constructeur de véritables 4x4. D'ailleurs sa gamme composée de sa Panda 4x4 ou de la 500 X est loin de l'esprit baroudeur qui plus est haut de gamme. Seul Jeep désormais associé à la marque italienne possède une vraie gamme de 4x4  car encore plus qu'hier, la présence sur le marché du 4x4 est obligatoire pour un constructeur à dimension mondiale.

Pourtant les tentatives de la marque ne datent pas d'hier puisque c'est en 1951 que l'état italien lance un appel d'offre afin d'obtenir de Fiat ou d'Alfa Romeo un vrai 4x4 pour son armée d'alors et pour ces services publiques destinés aux utilisations en terrains hostiles. Fiat remporte la mise avec un produit qui portera le nom de Campagnola aux allures de Jeep Willis très en vogue au sortir de la guerre. Cette génération rustique s'arrêtera en 1974 pour être remplacée par le Campagnola deuxième du nom conçu avec le partenariat de Zastava puisque la marque a signé un accord de coopération en 1954 avec la marque qui appartient alors au "bloc de l'Est". C'est d'ailleurs sur le stand du constructeur yougoslave que le véhicule est présenté au salon de Belgrade en 1973. De conception nettement plus moderne, ce Campagnola 2 se voit doté d'une carrosserie autoporteuse et de 4 roues indépendantes. Proposé à son lancement en version civile, il sera développé rapidement en version militaire à partir de 1976, le temps de le rendre homologable.Taillé à la serpe, ce véritable 4x4 permanent possède dans un premier temps un moteur essence sous son capot. Il s'agit du fameux 2.0 litres à arbre à cames maison de 80cv. Il sera rejoint rapidement par un bloc 2.4 litres diesel de 72cv plus en adéquation avec l'utilisation du véhicule grâce à sa robustesse et son couple disponible un peu plus bas dans les tours Relooké en 1979 il recevra une nouvelle boîte de vitesse à 5 rapports avec une boîte de transferts à 2 rapports.

En 1978 le carrossier Moretti en quête de projets sérieux tente sa chance afin de conccurencer le Range Rover avec un Campagnola produit à présent exclusivement en version militaire. Moretti est un carrossier italien apparut à la fin des années 20 mais surtout connu dans les années 60 pour avoir réalisé des petits coupés sur bases Fiat. En cette fin d'années 70, Moretti tente une énième fois de rebondir après avoir du subir de plein fouet les effets économiques du premier choc pétrolier de 1973. Bien loin des 1500 exemplaires produits, le carrossier s'attaque donc au Range via le Campagnola. Extérieurement la ligne est plus séduisante et pas sans rappeler la vision britannique en paraissant plus cossue et avec des vitres latérales sur le pavillon. Les 7 places proposées à l'époque sont un plus indéniable car il faut bien l'avouer Moretti a, à l'époque, une vision du 4x4 de loisir familial avec 25 ans d'avance ! D'ailleurs dans ces cartons datant de l'après guerre on peut retrouver la trace d'un véhicule 100% sur base de fourgon de 3.0 tonnes pouvant transporter 7 passagers ! C'est dire la vision futuriste de ce carrossier méconnu.  Hélas côté motorisation, le Campagnola dénommé Sporting avec ces 72cv du 2.5 litres diesel font pâle figure face au V8 3.5 litres essence Rover nettement plus prestigieux. Plombé par des coûts de productions beaucoup trop importants, Moretti stoppera la production artisanale de son Sporting au boût de 2 ans à peine  avec environ 25 exemplaires au compteur. Il se recentrera vers le simple aménagement des quelques Campagnola de tourisme vendus par Fiat à des particuliers qui le trouvent logiquement trop spartiate. Les autres produits de loisirs proposés à l'époque et dérivés de la Fiat 127 seront également stoppés.

Le Campagnola véritable 4x4 à l'esprit de pur tous terrains ne sera jamais importé en France et cessera sa carrière en 1987 avec un peu moins de 45 000 véhicules produits essentiellement en version militaires et administratives (pompiers, armée, gendarmerie ou équivalent,...) Une version dite papamobile sera offerte au Vatican en 1980 (photo). Renault le récupère la même année afin de répondre à l'appel d'offre de l'Etat Français pour son futur 4x4 militaire (photo). La compétition sera alors remportée par Peugeot avec son P4 sur licence Mercedes G (déjà traité dans mon blog). Il en sortira néanmoins une petite série de Renault Fiat Campagnola destiné à l'Armée Française dont les exemplaires resteront en activité jusqu'en 2008 ! 

Il faudra attendre 2007 pour voir la présentation du successeur du Campognola après 20 ans d'interruption. Mais ce retour sera effectué sous la marque utilitaires et poids lourds du groupe Fiat : Iveco. Le "Massif" (c'est son nom) portera le nom de Campagnola pour la version "tourisme" lui même repris du Santana Anibal PS10, lui même repris sur Santana 2500, lui même repris du ...?

A suivre...

Valeur de transaction : +/- 5000€. La version Sporting de Moretti est fort logiquement introuvable.

Rustique mais assez efficace sur son terrain de jeu :

maxresdefault

FIAT-CAMPAGNOLA-4

La version Moretti du Compagnola ou comment s'affronter au Range Rover :

Sporting-04

1978-Moretti-Fiat-Campagnola-2000-Sporting-4x4-01

 Avec ces 7 places :

Sporting-05

 Le Campagnola version administration :

  Fiat_Campagnola

 

6133217

 La version papamobile :

images1Z5ZIK96

La version Renault dite TRM500 afin de répondre à l'appel d'offre pour l'Armée Française :

 

Renault%20TRM500%20Nuova%20Campagnola%20%20R20

 

Le Campagnola 1 à l'esprit Willis :

832_Fiat_Campagnola

photos internet