C'est en passant chez VW il y a quelques jours que le flash m'est revenu. Devant moi une Polo, enfin la dernière Polo sixième du nom, aux dimensions réelles qui m'ont fait pensé à celles d'une Golf 3 ou 4... Je me suis logiquement dit que l'époque de la fourmi est bien loin pour reprendre le slogan de la marque pour sa Polo des années 80.

Pourtant l'histoire de la Polo, une valeur sûre de nos jours sur le marché de la citadine d'occasion, n'est pourtant pas née Volkswagen ! Nous voilà replongés au début des années 60. Les marques aux anneaux (Auto Union) constituées alors d'Audi, de Horch, de DKW et de Wanderer sont peu à peu rachetées et absorbées par Volkswagen survivante de la 2ème guerre mondiale avec la bienveillance des alliés et qui devient alors l'ogre d'Allemagne de l'Ouest. Pourtant si VW a de grandes ambitions en rachetant les différentes marques et surtout leurs usines de production, elle est consciente qu'économiquement sa seule Coccinelle ne peut faire face aux multiples modèles proposés par les marques qu'elle rachète, leur laissant, de fait, une certaine autonomie sur leurs développements et leurs recherches. Parmi les marques, NSU est celle qui possède le plus de projets, de modèles et d'idées innovantes. Financièrement très fragile, elle risque d'être reprise par Fiat qui avait déjà été son propriétaire entre 1928 et 1958 et avec laquelle la marque a souvent collaborée depuis l'après guerre. Sentant le danger, Volkswagen rachète la marque pour l'associer à Audi en écartant ainsi le danger. Audi et NSU mettent leur savoir en commun en constituant un début de gamme classique. Ainsi l'Audi 100 apparaît en 1968 suivie d'une plus petite en 1972 : l'Audi 80. Les deux marques souhaitent alors proposer un modèle réellement plus compact. Ressembler aux grandes soeurs en gardant l'élégance voulue, le challenge est de taille pour ces marques aux moyens alors limités et à la santé financière fragile. Pourtant NSU a dans ces tiroirs de nombreux projets souvent innovants dont celui d'une petite voiture laissée jusqu'alors de côté. C'est un certain Marcello Gandini qu'aujourd'hui tout le monde du design connaît qui se voit confié l'ébauche du projet afin de lui donner une forme plus tendance. Il réalise alors ce coup de crayon génial. Designer chez Bertone, il propose cette petite voiture selon les souhaits des deux marques Audi et NSU à savoir une 3 portes uniquement. Les arrêtes de l'auto collent bien avec le design des grandes aînées et la calandre l'identifie parfaitement. L'Audi 50 est née ! Pourquoi 50 ? Etudiée au début par NSU, elle devait se nommer K50 lorsqu'elle aurait intégrée la gamme NSU. La marque ayant été rachetée par Audi via Volkswagen en 1969, elle deviendra Audi 50. Sortie en 1974, Volkswagen voyant là un coup de marketing ne mettra que 6 mois à l'intégrer à sa propre gamme.

L'Audi 50 sera importée en France à partir du millésime 1975. Proposée en finitions LS et GL, cette petite Audi, véritable poids plume de la catégorie (685 kilos !), dispose de deux puissances avec un unique moteur 4 cylindres de 1.1 pour des puissances de respectivement de 50 et 60 chevaux. Avec 6 cv fiscaux dans les 2 cas, elle sera au catalogue au prix 17 990 et 19 190 Francs de l'époque. A titre de comparaison, la 80 débutait à 21 090F, la Peugeot 104 à partir de 13 500F et la Renault 5 sur 10 / 11 000F. Et Volkswagen alors ? Votre approche moderne du Premium by Audi est faussée puisque la Polo proposée avec un moteur de 895cm3 se touchait  plus chère qu'une Audi contre 19 250 et 20 560F !

VW laissera Audi commercialiser sa 50 jusqu'en 1978 avec 180 828 exemplaires quand même, date à laquelle elle décide de siffler la fin de la récréation et de revoir la stratégie globale du groupe. Audi s'orientera alors vers des produits plus cossus, plus pointus, plus gros, en y associant de la nouvelle technologies tel le turbocompresseur ou la transmission intégrale. Sur sa dernière année, la voiture aura droit a une version 1.3 litres de 60cv en remplacement de la version 1.1 litres pour la même finition GLS mais pour 2310 F de plus.

Volkswagen poursuivra le projet Audi 50 à travers sa Polo (Polo extrapolation sportive du nom donné à l'autre sport pour sa fameuse Golf) en proposant une étonnante version 2 portes à coffre dite Derby ( à 29 390 F) et une beaucoup moins connue version "formule E" pour économique qui recevra même le premier système stop/start qui sera renouvelé plus tard sur la Golf Ecomatic en 1993 (présente déjà dans mon blog). Sortie en 1981, et chez nous au catalogue pour 1983, cette "formule E" (Formel E en allemand) fait suite à une expérimentation datant de 1980 après le second choc pétrolier et restée sans lendemain. VW mettra au point sur banc un moteur 2 cylindres diesel turbo à destination de la Polo. La version "formule E"  qui sera finalement mise en production est une approche moins radicale puisqu'elle s'appuie sur une boîte de vitesses à 3 rapports plus un quatrième rapport très rallongé ainsi qu'un coefficient de pénétration dans l'air amélioré avec un becquet en mousse noire spécifique disposé sur tout le tour du hayon (photo). L'évolution de 1983 de cette "formule E" conduira à adopter un moteur 1.3 litres contre 1.0 litres et une boîte de vitesses dite longue (d'ou le passage de 4 à 7cv fiscaux) précédemment mais recevra surtout un système stop/start (dénommé SSA à l'époque). Le moteur se coupait lors de la mise en point mort après 2 secondes et redémarrait lorsque le levier de vitesse partait vers la gauche (pour se mettre en 1ère). La Formule E de 50cv très exclusive était vendue 41 750F. L'objectif de la marque était d'écouler 10% des volumes de sa Polo avec cette version. On ne sait pas si l'objectif a été atteint mais quoi qu'il en soit la Formel E a disparu de la gamme en 1987, VW ne voyant plus vraiment d'intérêt à vendre une version spécifique aux avantages finalement minimes par rapport à la version classique et à la généralisation des boîtes dites longues. Toute la gamme Polo sera déclinée (version Derby incluse donc) ainsi que les autres modèles de la marque : Golf, Jetta et même la Passat qui recevait pour sa part une boîte 4 +E en lieu et place d'une 3+E pour tous les autres modèles.

Valeur de transaction : Audi 50 : 4000€ VW Polo : 3000€ Polo Derby : 3500€ Polo Formel E :

Audi / VW :

maxresdefault

 

VW / Audi :

2011-automuseum-volkswagen-polo-1-yellow-road

 

50_1974-1978_2

car_photo_385951_25

 

La publicité de l'époque :

audi 50

Le concept Audi NSU :

13946738aab9232887382f04243e2cb8--proposals-polo

 

Le jeu des 7 erreurs : la VW Polo !

vw-polo-40th-anniversary-at-the-essen-techno-classica-4518_10910_969X727

 

La planche de bord repris de l'Audi 50 y compris avec le l'autocollant immitation bois très tendance à l'époque :interieur-polo1

 

La Polo Derby : coupé à coffre architecture plus visitée de nos jours

:2009_Derby-1977-YHGBVWP080909

 

La Polo Formel E et son hayon aérodynamique :

1983-volkswagen-polo-mk2-23

1983-volkswagen-polo-mk2-3

 

Son levier de vitesse spécifique avec le E :

1983-volkswagen-polo-mk2-12

 

La lecture de consommation et la diode centrale orange d'alerte de consommation :

1983-volkswagen-polo-mk2-13

photos internet