En cette fin d'années 60, la situation de Volkswagen est compliquée et les projets dans les cartons quelques peu limités. Avec ces moteurs disposés à l'arrière, la Coccinelle (1200, 1300 ou 1600) représente l'essentiel de ces ventes et reste conforme à l'idée originale : la voiture du peuple. Enfin presque car si la berline s'échange environ entre 8500 à 9500 F, le cabriolet, du fait de sa complexité à produire, atteint des sommets à plus de 16 000F. Sa grande Berline dite Type 4 (411 et 412) au moteur disposé également à l'arrière, lancée en 1968 aux lignes dessinées par Pininfarina peine à convaincre sur un marché alors inconnu pour VW. Toutefois en parallèle, la marque qui récupère en 1969 la marque NSU trouve un projet original dans les cartons de la dote : la NSU K70.

La K70 de NSU est prête à rouler et possède une ligne statutaire qui plaît à Volkswagen. Souhaitant faire disparaître NSU au profit d'Audi, la marque change illico la calandre et commercialise sous son nom la K70 dès 1970. Contrairement à sa 411, le moteur est cette fois devant et la particularité est qu'il s'agit d'une traction avant, une première pour la marque de Volkburg. La K70 découverte dans les cartons en 1969 a été développée dès 1964. A l'époque NSU travaille également sur une voiture à moteur rotatif qui deviendra d'ailleurs voiture de l'année : la Ro80 sortie en 1967. La K70 poursuit sa conception mais discrètement, la marque étant dans une position financière difficile, elle cache le projet au moment où les négociations avec Volkswagen débutent. La voiture est pourtant prête, 23 exemplaires de présérie sont assemblés et la campagne de pub ficelée. VW rachète la marque en 1969 et avec elle ces différents projets mis en sommeil (dont la K50 reprise par Audi de mon billet précédent). La K70 est alors trouvée et la direction allemande qui décide de changer la calandre pour mettre en production et commercialiser une voiture toute nouvelle à moindres frais mais déjà ancienne puisque Volkswagen souhaite faire donc disparaître NSU et conserver Audi.

La K70 est commercialisée avec le moteur initialement prévu à savoir un 4 cylindres 1.6 litres de 70cv refroidi par eau extrapolé du 1.2 litres de la marque rachetée. Assez fiable, il avait une facheuse tendance à surchauffer Il faudra attendre 1973, sa dernière année pour qu'elle adopte un 1.8 litres de 100cv. Un prototype break dit "Variant" sera présenté à la direction qui ne le reteindra pas (photo).

Malgré une certaine confidentialité, la K70 était commercialisée chez nous sur les millésimes 1972 et 1973 aux prix de 16 760F  pour la 1.6 litres 75cv (17 760F pour l'A.M 73) et 17 140F pour la 1.6 litres de 90cv ( 18 920F pour l'A.M 73). Elle sera remplacée l'année suivante par la Passat pour des prix similaires et dont l'histoire se poursuit encore aujourd'hui.

La K70 donnera de l'air à VW qui planche sur un projet novateur qui sortira en 1973 : la Passat. Il y aura au final 211 127 modèles K70 qui seront commercialisés, modèle que personne ne connaît et dont les volumes de ventes ne préoccupait pas la marque qui poursuivait parallèlement de vendre sa Type 4 ! C'est pour préserver la carrière de cette Type 4, que le break ne sera jamais lancé.Née NSU et commercialisée VW elle reste de part son design un modèle bien à part dans histoire de la marque qui ne lui coûta d'ailleurs rien en terme de recherche et développement.  

Valeur de transaction : +/- 5000€

La VW K70 aux lignes de NSU :

0dfd2cc7a9fdb5e15a896b26c2d37925

 

Les lignes NSU sont flagrantes :

$_20 (2)

$_20 (1)

 

 

bba8c49240b11070a5a535deb01028f5

 

 

Logiquement la planche de bord n'a rien de VW de l'époque :

Picture-13small

$_20

 

 

La publicité NSU était prête :

K70-07-NSU

 

L'exemplaire break non retenu :

272384c79ae42795b22014b2b268860e--stationwagon-estate

 

La fameuse 411 pur produit VW déjà en production :

$_20 (3)

$_20 (4)

 

La fameuse NSU RO 80 à moteur rotatif que VW laissera en production malgré le rachat de la marque :

$_20 (5)

photos internet