Née en 1947, la division automobile de la marque SAAB a longtemps été dans le giron national Scania avant une scission puis une implication par l'américain General Motors à hauteur de 50% du capital en 1995 puis à 100% en 2000. Connue et réputée pour ces véhicules au design décalé et aux motorisations essence turbocompressées autour de l'emblématique série 900, Général Motors fait souffler un vent de renouveau dès son arrivée en lançant 2 ans plus tard la 9.3 basée sur un châssis américain. La 9000, familiale en héritage deviendra la 9.5. Pourtant le propriétaire américain constate que la marque n'est pas présente sur le segment des SUV, créneau alors déjà porteur aux USA, son principal marché.

Pourtant les finances de la marque n'autorisent pas un développement d'un modèle 100% européen. Pour biaiser le problème, GM pioche dans sa banque interne constituée de 4x4, picks up et SUV à gogo. L'avantage est alors double : un investissement réduit pour un produit destiné au marché US. C'est ainsi que la valeur sûre Chevrolet TrailBlazer est désignée comme étant l'élue ! Le masque avant propose donc un design suédois alors que pour le reste seuls des logos SAAB remplacent les logos Chevrolet. Le TrailBlazer devient ainsi le 9-7 X, le X indiquant à présent les modèles 4x4 ou à transmission intégrale de la marque suédoise.

L'habitacle est dans la pure tradition américaine et là aussi seul le logo suédois remplace celui de Chevrolet au centre du volant. Les dimensions, le confort, les sièges moelleux, les équipements : tout est repris à la version originale ni plus ni moins. Le produit possède donc un confort et une opulence typiquement US pour une tenue de route justement adapté aux routes nord américaines. On est donc proche du sans faute là bas sur le plan marketing.

Côté motorisations là aussi pas de chichi. C'est du lourd avec les V6 4.2 litres ou V8 5.3 litres essences Chevrolet pour des puissances de 291 et 304cv. Côté confort et performances ont y est. Par contre avec notre regard européen et encore plus français et sa "diesel mania" d'alors, la vision n'est pas la même. C'est tellement handicapant que l'importateur GM France propriétaire de SAAB France n'envisage pas, fort logiquement, son importation. C'est en 2006 qu'un concessionnaire de région parisienne ( via une structure dédiée à l'importation de produits américains comme le Hummer par exemple) décide de tenter l'aventure en s'appuyant sur une déclinaison au gpl pour écouler des volumes. Quelques dizaines d'unités seront alors immatriculées en Europe pour un produit à très forte odeur US, fabriqué là bas et quelque peu inadapté aux routes du vieux continent. En France, la gamme importée entre mars 2006 et décembre 2008 s'articule autour de deux versions. Le 4.2 litres est proposé en finition Linear contre 64 464€ et le V8 5.5 litres en finition Arc atteint 68 052€. A cela s'ajoute l'adaptation au GPL. Elle est composée de deux versions : l'une classique essence + gpl comme on le voit sur les modèles habituels quels que soit la marque montés au gpl et l'autre en mono carburation avec retrait du réservoir essence du plus de 80 litres pour disposer d'un gros réservoir gpl uniquement. Les tarifs de la transformation sont de pour le 4.2 litres : 5600€ pour la bi et 7400€ environ pour la version mono GPL et 6200 et 8000€ pour la version 5.3 litres. Homologué pour un peu plus de 20 litres/100 kilomètres en ville et un CO2 frisant les 400g/km, le système se doit d'être rentabilisé assez rapidement. Côté options la liste est très courte car hormis la partie GPL, seule la peinture métal l'était pour 600€ pour les deux motorisations. La version Linear disponible avec le 4.2 litres proposait un pack prestige moyennant 1600€. Ce pack comprenait les feux xénon avec lave-phares et le pédalier réglable électriquement signe de la démesure de l'engin !

Au final sur 5 ans de production, ce 9-7 X a été produit à 85 994 exemplaires. Il ne restera pas dans les mémoires tant il semble inutile sur le marché us, simple copie et bien loin de l'esprit SAAB originel. 

A noter que le 9-7 X était alors venu renforcer l'offre SAAB en amérique du nord, offre qui présentait également un modèle non homologué en Europe avec la 9-2 X motorisée par des blocs exclusifs 4 cylindres 2.5 litres de 173 et 2.0 litres puis 2.5 litres turbo pour 230 chevaux. Destinée à proposer un véhicule plus abordable, là aussi SAAB et General Motors ont biaisé les lourds coûts de développement en faisant appel à un autre constructeur que vous connaissez bien ! Mais ceci est une autre histoire. Affaire à suivre....

Valeur de transaction : compter 8 à 9000€ pour un exemplaire pas trop kilométré

 Le Chevrolet TrailBlaizer revisité :

1200px-Saab_9-7X_--_03-19-2012

car_photo_18308

saab-9-7-awd-neu-ab-mfk-122017-3596903308

 

La version 5.3 litres était badgée :

Saab_9-7X_Rear-view

SAAB-9-7X-4

 

C'est une SAAB ?

82

images

5_resize

saab-97x-interior-2

maxresdefault

 

Le V6 4.2 litres :2005-saab-9-7x-linear-in-black-engine-ARE8WK

 

Le V8 5.3 litres :

 2006_saab_9-7x_4dr-suv_53i_e_oem_1_500

photos internet