Commercialisé sur le marché japonnais fin 2002, cette seconde génération se veut nettement plus moderne et chaleureuse. Carré pour son côté tradition et son appartenance aux fameux Kei cars locaux, il adopte pourtant des lignes arrondies par endroits ainsi que des feux et une calandre très marqués. Sous sa robe désormais moderne se cache toujours le châssis de la Micra (qui apparaît chez nous en janvier 2003) mais est désormais commun avec celui des Renault Clio III et Modus. L'habitacle gagne encore en volume avec une surface vitrée encore plus impressionnante avec la possibilité d'avoir un toit électrique ouvrant en verre. Son hayon est alors articulé différemment puisque l'ouvrant s'opère tel une portière traditionnelle et non plus de bas en haut comme nous le connaissons.

Mécaniquement cette génération reprend des motorisations modernes et éprouvées du groupe avec le 1.4 litres de 98cv et le 1.5 litres de 109cv à partir de 2005. Le 1.5 litres n'est pas le diesel DCi auquel vous pensez, la marque n'imaginant encore pas importer en Europe continentale. Ce Cube deuxième du nom est lui aussi exclusivement en boîte automatisée puisqu'il s'agit ici d'une CVT à variation continue. Mais la grande particularité de cette génération est de proposer (nous sommes il y a 15 ans....!) une transmission dite e-4RM d'après un brevet Hitachi permettant de disposer le cas échéant d'un Cube à transmission intégrale lorsque les roues avant patinent. En effet, si sous le capot avant on retrouve le 1,4 litres, l'essieu arrière se voit ajouter un moteur électrique alimenté par l'alternateur qui fait alors office de générateur et enclenchable depuis le tableau de bord, le tout étant associé à la boîte à variation continue CVT. Ainsi équipé, ce Cube hybride se transforme en 4X4 et il atteint environ 185km/h en pointe, avec un exercice du 0-100km/h en un peu plus de 13 secondes. Cette version se passe donc d'un traditionnel arbre de transmission ainsi que du poids de (lourdes) batteries le moteur électrique étant alimenté via l'alternateur re-dimenssionné pour l'occasion. Vu de 2018, cette approche semble un mix que l'on connaît à présent chez nous à savoir l'aterno-démarreur vu chez PSA il y a quelques temps et l'approche d'hybridation légère 48 V qui va peu à peu inonder le marché de demain. Cette technologie coûteuse alors (car unique) et donc peu industrialisée se déclinait sur le Cube avec les finitions hautes (comme l'HYbrid4 chez PSA la technologie entraînant sur ces modèles un surcôut industriel de 6000€) et reçoit alors la clé main libre ou des phares xénon en plus de la climatisation régulée ou du gps couleur.

Fort du succès commercial important sur son marché national (le Cube est alors le produit de la marque le plus vendu au Japon), Nissan décidera d'homologuer et de commercialiser cette seconde génération dans certains pays. En fait seuls les pays à conduite à droite ont eu droit à son rare passage, les modifications techniques importantes sont jugées beaucoup trop coûteuses pour les pays à conduites à gauches. De plus notre vieux continent étant alors entré dans l'ère de  la "dieselmania", le Cube n'avait alors pas de motorisation à proposer autre que de l'essence. Cette situation sera modifiée avec le Cube 3 qui sera diffusé plus largement avec une conduite à gauche et y compris avec une motorisation diesel. Le Cube 3 présenté en 2008 avec son rayon de braquage de 4.60 mètres, connaîtra une carrière européenne ainsi qu'en Amérique du Nord. Si les motorisations essences sont son coeur de gamme avec des 1.5, 1.6 et 1.8 de 122cv, l'Europe avec surtout la France aura droit au 1.5DCi dans sa configuration 110cv associé à la boîte mécanique 6 vitesses. L'actualité m'oblige a parler ici du Cube 3 car le produit est toujours commercialisé actuellement au Japon mais a été retiré, faute de résultats commerciaux de l'Amérique du Nord qui a vu passer le produit entre 2009 et 2014 ainsi que de l'Europe et plus particulièrement la France pour le même constat et nous n'avons vu le Cube que sur la période allant de 02/2010 à 04/2012. Chez nous, seuls les 1.6 essence et 1.5DCi de même puissance (109cv) seront proposés. L'adaptation en conduite à gauche ne se contente pas simplement d'une planche de bord modifiée. L'ouverture de la porte arrière donnant accès au coffre est inversée, hors cet ouvrant est lié directement à la forme et donc à la conception de la partie arrière de la carrosserie ce qui entraine de lourds coûts de développement. Au Japon, le Cube poursuit donc toujours sa carrière en 2018 avec le 1.5 litres (109cv également) associé à la boîte CVT et une version e-4WD a également longtemps été proposée. Une variante 7 places, ainsi qu'une offre pour les PMR avec siège avant totalement pivotant ou rampe d'accès arrière sont toujours proposés. A noter qu'à la présentation de ce Cube 3 en 2008, un concept 100% électrique a été exposé sous le nom de Denki Cube (photo). Ce concept annonçait la volonté de la marque de proposer à moyen terme une gamme électrique, gamme qui comporte la Leaf et le E-NV200 chez nous mais qui possède trois modèles de plus au Japon !

Valeur de transaction :  environ 6000€ en essence ou diesel

Le Cube 2 :

IMG_0557

 

2008_nissan_cube-pic-17766-1600x1200

avec-sa-ligne-inimitable-la-nissan-cube-sadresse-aux-amateurs-doriginalite-bonne-nouvelle-sa-troisieme-generation-sera-importee-en-europe-contrairement-aux-precedentes-ici-seconde-generation

Nissan_Cube_Z11_003

 

Le nouveau hayon cu Cube 2 suivi de celui légèrement différent du Cube 3 :

IMG_0558

 

2012-nissan-cube-6

Le Cube 7 places :

maxresdefault

0-335932

 

La version e4RM :

7f33a066bf525e8ded69e165fbd8d49f90da685a

e4WD

images (2)

 

 

cube-inside-story

 

nissan-cube-07

 

Le Denki Cube 100% électrique :

2010-nissan-cube-photo-191241-s-original

 

nissan-denki-cube-ev-10830307

nissan_denki_cube_04

 

photos internet