Le Mondial de l'Auto 2018 est l'occasion pour Porsche de remettre sous la lumière une pièce aussi rare qu'inédite pour fêter les 70 ans de sa 911: la GT1

C'est en 1996 que la marque allemande se relance dans la compétition "endurance" en catégorie GT1 avec notamment les prestigieux 24h du Mans dans son viseur. Porsche et Le Mans c'est une histoire faite de longues périodes de succès à répétition mais aussi d'interuptions de participations en fonctions des programmes sportifs de la marque. L'engagement dans cette catégorie GT1 implique l'homologation en version route de 25 exemplaires. La marque s'exécute et investit donc dans ce programme très particulier. Elle sait réaliser ce travail très particulier puisqu'elle l'a déjà fait par le passé avec la devenue mythique 959 (déjà traitée dans mon blog), voiture qui était destinée à son engagement en championnat du monde des rallyes catégorie Groupe B, championnat auquel elle ne participera finalement jamais.

Pour cette GT1, la base est routière puisqu'il s'agit de la 911 type 993 ( d'où sa présence au Mondial) sur laquelle est greffé une carrosserie de course mais aussi une motorisation spécifique. Début 1996, la version aux feux classique de 911 est présentée pour être homologuée route et surtout course. Elle reprend les feux avants et arrières de la 911 Classique ainsi que la planche de bord, le reste est directement issu du monde de la course mais en prenant en compte les éléments de sécurité mais aussi de normes d'antipollution. Par conséquent le poids est légèrement revu à la hausse avec 1150 kilos contre 950 à 1050 kilos pour la version course et le moteur flat 6 de 3.2 litres bi turbos est bridé à 537cv contre 592cv. Seuls 2 exemplaires de cette version seront construites. Porsche obtiendra par ce biais son autorisation pour participer au championnat d'endurance. Le développement de cette première version s'arrêtera à ce stade.

La toute première GT1 :

orig

 photo internet

449895-les-voitures-les-plus-rares-du-monde

 photo internet

porsche-911-gt1-strassenversion-017

 photo internet

En effet, la marque présente rapidement sa nouvelle 911 de route type 996 qui se reconnaît à ces phares dits en amandes qui,avec le recul, ne feront pas l'unanimité et de loin, la marque étant depuis revenue en arrière avec la version 997. Afin de coller à son catalogue et respecter l'obligation de produire une petite série, Porsche relance son bureau d'études et la 911 GT1 évolue logiquement pour reprendre la ligne de la nouveauté du moment. Cette GT1 version 2 se reconnaît donc à ces optiques et a été pour sa part produite en 1997 puis commercialisée et donc vendue au "grand public". L'aérodynamisme est affiné et l'aileron arrière encore plus impressionnant. L'habitacle est ultra sportif mais aussi confort. La planche de bord est issue de la 911 classique, les sièges sont des baquets en cuir mais c'est bien le levier de vitesse qui trahit les origines de la bête ! Seuls 21 exemplaires seulement seront assemblés tous vendus dès l'ouverture des commandes la rendant aussi rare que chère. Si quelques exemplaires se sont bien écoulés en Europe, les autres sont partis vers d'autres horizons tels les pays du Moyen- Orient, les Etats-Unis ou encore le Japon, où sa puissance peut là bas être débridée jusqu'à 700cv, ce que ne permettait pas la réglementation européenne !

La GT1 du musée Porsche au Mondial de Paris 2018. Elle était positionnée entre les fabuleuses Carrera GT et 959 :

GT1

GT1 2

GT1 4

GT1 5

1998-Porsche-911-GT1-Straßenversion_subasta_interior_750x

 photo internet

car_photo_591865

 photo internet

porsche-911-gt1-strassenversion-008

 photo internet

Car-Revs-Daily

 photo internet

Suivra en 1998 une ultime évolution dite "Evo". Non commercialisée et construite à un unique exemplaire, elle permettra à la GT1 d'atteindre au total les 24 unités produites. Cette version immatriculée est encore plus inspirée par la compétition avec une conduite à droite comme une vraie pistarde, un intérieur dépouillé et donc allégé ainsi que de nouveaux apendices et traitements aérodynamiques (carbone et prises d'air naca) pour la carrosserie.

La GT1 Evo :

dcbbaca9c672c29cc672a8618172312dd6c66a45

 photo internet

porsche-911-gt1-evolution-it-s-a-road-car-honest-5755_16291_969X727

 photo internet

Autant dire que les rares reventes aujourd'hui de GT1 Strassenversion ne se font que dans le cadre de ventes aux enchères et pour des tarifs stratosphériques.La dernière référencée s'est échangée contre 2 345 000€. La version Evo a pour sa part été revendue aux enchères en 2016 pour la somme de 2 772 000 €. Pour la petite histoire, une version course a été homologuée route par son propriétaire britannique puisque la Grande-Bretagne autorise ce genre d'opération interdites sur le vieux continent.

L'unique version course homologuée route :

1200_800_6c1f4c123831edc1a8d69c17

 

La GT1 usine de course aux couleurs de Mobil 1lubrifiant synthétique et sponsor de l'époque :

le-mans-1998-911-gt1-1528403866